Créer des objectifs MALINS

Qu’est-ce qu’un objectif ?

Dès l’enfance, à l’école, on nous a collé des objectifs. Qu’est-ce qu’un objectif ? C’est souvent dans les cours de management qu’on associe le fait de déterminer un objectif avec le concept de délégation.

Classiquement, on nous l’explique ainsi :

Le seul truc, c’est que SMART, c’est de l’anglais, qui veut dire MALIN. Et je n’ai pas pu m’empêcher d’interpréter, comme de nombreux formateurs, coachs, consultants cette définition.

Qu’est-ce qu’un objectif MALINS ?

Comme son nom l’indique, c’est comme pour les anglophones, mais adaptés au management bienveillant. C’est un exercice managérial qui peut se préparer seul, mais dont la finalisation se fait forcément avec le collaborateur ou le partenaire. Cela suppose donc un temps d’ECHANGES autour de l’objectif, avant de le formaliser.

Voici la fiche récap pour créer des objectifs MALINS :

L’objectif est avant tout MESURABLE.

Cela implique que son résultat sera visible et évaluable, selon les critères qui seront définis au moment de la définition de l’objectif.

Il est nécessaire d’identifier dès le départ ce qui permettra d’estimer que l’objectif est atteint, et de travailler sur les indicateurs et les tableaux de bords qui permettront de calculer l’avancement de sa réalisation.

Mon Expérience

C’est souvent dès cette étape que cela pêche. On met la faute sur le manque de temps, et on ne prend pas le soin d’établir clairement un objectif attendu. Trop souvent, il n’y a pas d’outils pour évaluer l’état d’avancement de la réalisation de l’objectif.

Mon Conseil

Investissez du temps sur la mise en place d’un outil de mesure, facile à renseigner. De nombreux outils numériques existent, et je ferai prochainement un article sur KLAXOON mais un bon tableau Excel fait très bien le job!

L’objectif est ATTEIGNABLE.

On ne gravit pas la montagne en une fois. Les progrès se font par étape, sans cela tu risques de perdre la motivation de ton collaborateur, partenaire…

Mon Expérience

Trop souvent, l’objectif est un vœu pieux, sans aucune précision. Du coup, il ressemble à une utopie tellement il manque de réalisme. C’est un concept, pas un objectif.

Mon Conseil

Il est donc essentiel qu’il soit réaliste. Pour cela, il faut fragmenter son ambition avec des étapes. Chaque étape sera un nouvel objectif.

L’objectif est LIMITE.

Pour être évaluable, l’objectif doit avoir une limite dans le temps. Cette donnée doit être discutée entre le commanditaire et la personne qui va réaliser l’objectif.

Mon Expérience

Généralement, à hauteur que l’objectif se rapproche d’une utopie, le calendrier de travail est ambitieux et serré. Puis, on revoit le calendrier. Tellement souvent qu’on sait que pour les prochains objectifs, il ne sera pas tenu, un peu comme l’image que le public a du BTP.

Mon Conseil

La détermination du calendrier de travail doit prendre en compte les impondérables. C’est une donnée qui doit être discutée et partagée par tous les acteurs. Je pense aussi qu’il vaut mieux fixer un calendrier trop souple, et de fêter les victoires et de revoir les ambitions au prochain objectif, que d’être ambitieux et de risquer de démotiver les parti prenantes.

L’objectif est IDENTIFIABLE.

Chaque partie prenante doit partager cet objectif, pour se sentir concernée. Ainsi, l’objectif doit avoir du sens, donner sens aux acteurs, de façon à motiver l’implication de tous, et ce, dans la durée de la réalisation de l’objectif.

Mon Expérience

Quand on lance un projet, on fait souvent une réunion de lancement, pour partager l’objectif et fédérer. Puis on oublie le sens de l’action, faute de le rappeler lors des feedbacks (article à venir).

Mon Conseil

Même si je déteste la répétition, il faut avouer que pour se souvenir le sens des choses, et pourquoi on s’engage dans tel ou tel objectif, ce n’est pas un luxe. C’est une clé pour maintenir la motivation des acteurs, qu’ils se sentent en train de partager le sens d’une action.

L’objectif est NEGOCIABLE.

Le moment où on fixe l’objectif avec la personne qui va réaliser la tâche doit être un moment d’échanges, véritable, ouvert et sincère.

Mon Expérience

Dans les faits, surtout lorsqu’il y a un rapport hiérarchique, la négociation n’est possible que si le responsable hiérarchique renonce à une partie de son pouvoir, celui d’imposer. Généralement, devant un chef autoritaire, on ne négocie pas, on acquiesce, sans pour autant accepter réellement ce qui s’est échangé. S’en suit rancœur, remord, culpabilité, autant de facteurs qui vont nuire à la bonne réalisation de l’objectif.

Mon Conseil

La qualité de la relation au quotidien va être la clé d’un échange sincère et ouvert. La manager a tout intérêt à y investir du temps, car la négociation peut devenir un temps d’enrichissement de l’objectif. De plus, cela permet l’adhésion des parties prenantes, et une meilleure implication de leur part.

L’objectif est STIMULANT !

Si tous les aspects de l’objectif vu plus hauts sont respectés, l’objectif est naturellement stimulant et motivant.

Mon Expérience

Trop souvent par manque de temps, ou parce qu’on n’a pas évalué l’enjeu de prendre ce temps, la réalisation d’un objectif n’est pas fêté. Alors, je te vois venir, cher lecteur, on ne peut pas faire une teuf à chaque fois que quelqu’un a fait son travail, quand même !

Mon Conseil

Peut-être, mais on peut dire merci !, et prendre 5 minutes pour faire le point sur ce qui a bien fonctionné. C’est ce qu’on appelle le feedback ou feed forward, mais ce sera dans un autre article.

C’est indispensable pour chaque objectif de façon à ce que les parties prenantes deviennent une structure apprenante. Cela motive aussi pour les objectifs à venir. Donc ces 5 minutes sont un excellent investissement pour la suite des affaires à venir.

J’en ai fini sur ma définition d’un bjectif. Ce n’est pas un exercice facile et naturel. Cela demande une certaine discipline d’où mon infographie, à garder près de soi au début.

Cher lecteur, merci de ton attention, merci de m’indiquer en commentaire ton ressenti, d’enrichir l’article par des exemples, ou ton expérience, ou de le corriger en fonction de ton point de vue.

Sur le même thème...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *