Je suis fan de Florence FORESTI. Nous sommes de la même génération ou presque, et ses sketchs sont le reflet de mes événements de vie, comme si elle m’observait de loin et s’inspirait de mes mini-bugs pour écrire.

 

De fait, je me suis déjà levée pour rien un samedi. Je mes suis déjà fièrement présentée à l’école pour récupérer les petits un mercredi après-midi (fière aussi d’avoir trouvé si facilement une place pour me garer).

Alors, pour en finir avec les départs à l’école façon FORESTI, voici la routine du matin que j’ai développée. Au début il est difficile de mettre en application tous les points, mais petit à petit on réussit !

Se lever tôt !

Je consacre 30 mn à moi, sans personne autour : méditation, mes mails, petit tour de BUJO (article à venir). Dans mon expérience du miracle morning, je décris en détail comment mettre à profit ce temps précieux, ce temps pour soi. Cela peut se résumer ainsi :

 

Prendre un bon petit déjeuner

Un petit déjeuner complet permet de tenir jusqu’au déjeuner. Du fait de ma gourmandise, savoir que je peux me permettre de manger à peu prêt tout le matin me met dans une évidente bonne humeur.

Pour ma part, depuis que j’ai testé la méthode de la chronodiététique, c’est souvent du fromage, mon café et ma tartine me permet de ne pas avoir faim. Sans cela, je peux commencer à penser à manger dès 9 h, c’est plutôt moyen pour se concentrer au bureau !

Lire une pensée ou une citation positive par jour

Rien de tel que l’auto-motivation ! Personnellement, j’en lis mini une par jour, et j’en choisis une que je prends le temps d’écrire dans mon bullet journal.

Petit truc : pour les jours particulièrement tendus au bureau, je l’écris sur un post-it et la colle sur le bord de l’écran, cela me permet de la relire plusieurs fois dans la journée.

Utiliser un calendrier familial

Papier ou électronique, il permet de communiquer les grands événements de chacun et de rien oublier d’important.

En voici quelques exemples :

L’avantage de ces plannings qui peuvent se glisser dans un coin de la cuisine est qu’ils soient visibles de tous, petits et grands.

Par contre pour le glisser dans votre sac, c’est râpé !

 

            

Beaucoup préconiseront un seul agenda. Personnellement, je préfère en avoir deux : un électronique, que je partage avec mon amoureux et mes collègues et le bon vieux cahier “Bullet journal”, BUJO pour les intimes.

J’ai testé tous les formats d’agenda du commerce, rien ne me convenait. Le BUJO est personnel, voire intime. Je l’ouvre minimum deux fois par jour, et au bureau, il est ouvert, sur un coin du bureau.

L’agenda électronique est pratique pour combiner plusieurs agendas, et ne pas se mélanger les pinceaux. Combien de fois par le passé j’ai cru que je pouvais être à deux endroits différents au même moment ! En plus il me sert de montre et d’assistant grâce à ses rappels automatiques.

Grâce au téléphone portable, je peux choisir d’afficher en superposition mon calendrier personnel, mon calendrier professionnel et mon calendrier ZEn Pro Perso.

Très récemment, j’ai fait l’acquisition d’une tablette-ordinateur :

J’ai choisi la marque SAMSUNG (à noter que je ne reçois aucun royalties), pour son rapport qualité-prix.

Depuis, elle ne me quitte plus et me sert de BUJO, d’agenda, de to do list…

Mais vous avez aussi le choix avec la SURFACE
que j’utilise au travail. Autant sur la mobilité que pour sa praticité, c’est le top.

Il y a enfin pour les fans de pomme :
l’ipad pro, avec son stylet graphique

Ecrire sa todo liste du jour

Personnellement, cette liste figure dans mon BUJO.

Je complète la liste dès qu’une idée me passe par la tête, je les vérifie en début et en fin de journée, au moment du bilan.

Côté taf, j’en tiens une seconde. Vous l’aurez compris, ce n’est plus dans un cahier, mais dans la surface. Je combine l’utilisation des tâches d’OUTLOOK et ONE NOTE de la suite OFFICE pour organiser ma journée.

J’en fait le bilan en fin de journée, source d’évaluation de mon efficacité de la journée.

Un départ réussi se prépare… la veille !

Avez-vous noté que ce qui fait louper un départ le matin, ce sont tous les petits imprévus ?  La petite qui ne sait pas quoi mettre, le grand qui n’a pas préparé son goûter… et pour ma part, mon côté bordélique qui fait que je ne sais pas où j’ai laissé mes clés.

Pour cela, il est nécessaire de préparer tout le nécessaire la veille : vérifier la météo à venir et sortir les tenues des loupiots et la mienne, checker sacs et cartables, préparer son bento sont autant d’atouts pour éviter un départ façon Madame FORESTI.

Avoir un timing réaliste

Enfin, il est important d’être bienveillant envers soi. En prévoyant un temps raisonnable pour faire tout cela, en prenant en compte le rythme de chacun dans la tribu, j’évite de me mettre la pression dès le matin. Il y en aura bien assez dans la journée.

Alors, n’hésitez pas à tenter l’aventure, la sérénité est au bout de ce chemin, du moins avant le début de la journée de travail !

 

7 routines pour réussir un bon départ au travail et à l’école

Une réflexion au sujet de « 7 routines pour réussir un bon départ au travail et à l’école »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *